L'été, le soleil, la mer...et les coups de soleil !


Ca y est les vacances se profilent enfin à l'horizon ! De belles perspectives, du repos et du soleil pour nous et aussi pour nos petits compagnons ! Si l'on sait comment se protéger du soleil, cela n'est pas toujours aussi évident pour nos compagnons poilus.

Quelques informations...


# Bien que nos petits compagnons à quatre pattes possèdent un pelage assurant une certaine photoprotection, leur peau demeure vulnérable face au soleil, notamment dans les zones peu velues et/ou peu pigmentées.

# Certains animaux sont plus sensibles au soleil que d'autres:

- Les animaux à poils blancs,

- Les "sunbathers" (notamment dalmatiens, American Satffordshire Terrier, Braque Allemand, Whippet) qui aiment exposer certaines zones au soleil (ventre, tronc),

- Les animaux aux pelages peu denses voire nus,

- Et ceux souffrant de certaines affections, à l'origine de dépilations ou d'une photosensibilité accrue.

# L'exposition solaire selon son intensité, sa durée et sa fréquence peut entraîner des lésions cutanées d'intensité variable allant de la simple rougeur à la nécrose cutanée.


Un autre exemple: une dermatite solaire sur des lésions de pyodémodécie dépilées en voie de guérison.


Avec la chronicité, des lésions pré-cancéreuses (kératose actinique) et cancéreuses (carcinome épidermoïde, hémangiome, hémangiosarcome) peuvent même se développer.

Ci-dessous des chats souffrant de carcinome épidermoïde des paupières, des l'extrémité des oreilles et du nez.




Enfin, certaines dermatoses sont induites ou aggravées par l'exposition solaire (lupus, pemphigus, dermatomyosite).

Alors que faire ?

# Cela semble évident, mais la meilleure des protections reste l'éviction du soleil, notamment entre 10h et 17 h. Il convient également d'éviter les longues siestes derrière les vitres.

# L'application d'écrans solaires peut constituer une alternative intéressante.

Il existe deux types d'écrans solaires :

- Les filtres physiques contenant du dioxyde de titane et/ou de l’oxyde de zinc, ces filtres reflètent la lumière en formant une barrière opaque. Ils sont souvent teintés. Ils résistent à l'eau et s'enlèvent assez difficilement. Ils ont tendance à graisser et agglomérer les poils, donnant ainsi un aspect sale au pelage. Si ingéré en grande quantité, l'oxyde de zinc peut être toxique: méfiance donc !

- Les filtres chimiques sont généralement plus transparents et permettent une protection variable selon l'indice de protection choisie. Il est recommandé de choisir une protection SPF 30 minimum, résistante à l'eau. Contrairement aux filtres physiques, une fois qu'ils ont pénétré à travers la peau, les filtres chimiques sont stockés dans la couche cornée. Ainsi, s'ils sont correctement appliqués et si l'animal ne se lèche pas immédiatement, les filtres chimiques résistent au léchage. Les filtres chimiques se décomposent avec les rayonnements solaires, contrairement aux filtres physiques. Il convient donc de répéter régulièrement les applications (minimum 3 à 4 fois par jour).

S'il est difficile de réaliser trop fréquemment des applications, les filtres physiques doivent alors être préférés.

A l'heure actuelle, seule une crème solaire contenant des filtres physiques destinée aux animaux est commercialisée en France par un laboratoire vétérinaire.

Globalement les crèmes solaires peuvent toutes être à l'origine de réaction allergique de contact. Il convient donc d'essayer sur un petit bout de peau avant d'en appliquer sur une plus grande superficie.

L'écran solaire doit être appliqué sur les zones peu velues et exposées au soleil et notamment sur le oreilles, le nez et éventuellement sur l'abdomen. Les applications sont renouvelées toutes les 3 à 4 heures voire plus fréquemment pour les animaux se baignant.


# Les vêtements "anti-UV" peuvent constituer une solution attractive. Leur usage doit être complété par l'application de filtres solaires. On en trouve plus facilement aux Etat-Unis qu'en France.


# La réalisation de tatouages ne me semble pas être une alternative recommandable. En effet, les zones à tatouer sont relativement étendues, la pratique est très douloureuse et le risque de réactions irritative ou allergique est très élevé.

# Enfin, afin d'assurer une protection optimale de l'oeil et des paupières, le recourt à des lunettes de soleil spécialement conçues pour les animaux est recommandé.


# Bonnes vacances à tous ! Pensez bien à protéger vos petits compagnons ! N'oubliez pas de les protéger du soleil, mais veillez aussi à les hydrater régulièrement, méfiez-vous des coups de chaleurs surtout chez les races brachycéphales ! Et surtout ne les laissez jamais seuls dans la voiture même à l'ombre pour quelques minutes !


Références

Bensignor E. Soleil et peau chez les carnivores domestiques 1 - Effets des rayonnements solaires sur les structures cutanées. Le Point Vétérinaire 1999; 30 (198): 225-228.

Bensignor E. Soleil et peau chez les carnivores domestiques 2 - Affections photo-induites et photo-aggravées. Le Point Vétérinaire 1999; 30 (198): 229-236.

Muller and Kirk's Small Animal Dermatology, 7th Edition

Toute reproduction partielle ou intégrale (texte et images) sans l’accord préalable de l’auteur est strictement interdite.

#chien #chat #soleil #vacances #crèmessolaires #prevention #filtressolaires #écranssolaires

206 vues

Informations pratiques

Clinique Vétérinaire Armonia

37 rue Serge Mauroit

38090 Villefontaine

Prendre rendez-vous

Contact